Le parcours éclectique de Lydie Fuerte débute à l'âge de huit ans avec son premier professeur Nicolas Toniutti qui lui fait découvrir le flamenco, la guitare classique et sud-américaine ainsi que le jazz.
Elle complètera son chapitre « musique du monde » avec le guitariste brésilien Celso Machado et la guitariste brésilienne Cristina Azuma lors de plusieurs stages ainsi que deux années d'études à l'école Toulousaine Music'halle auprès de Christophe Lartilleux (jazz manouche).

Une rencontre capitale se produit à l'âge de seize ans avec
un de ses guitaristes compositeurs préférés, Roland Dyens au cours d'un stage international de guitare à Martigny à l'issu duquel
cet éminent guitariste lui « somme » d'entrer au plus vite
au conservatoire de Toulouse. Elle rentre donc au conservatoire de Toulouse en 2003 et poursuit 4 années d'études approfondies
avec Laurent Vivet à l'issue desquelles elle obtient son prix
de guitare classique avec la mention très bien. Enfin elle réintègre
ce même conservatoire en 2011 et bénéficie du riche enseignement de Vicente Pradal durant deux ans en guitare flamenca du registre Traditionnel de cet art. Elle obtient son diplôme de fin d'étude
de cette section en 2013.

Lydie fonde son premier groupe féminin "Elya trio" en 2000
et enregistre son premier album au studio Sextan à Paris suivi
d'une tournée dans le sud de la France.
Un deuxième groupe « Dyade » naît en 2008 et occasionne
de nombreux concerts jusqu'à une récompense : lauréats 2011 « Révélation Guitarist Acoustic » et joue au festival international
de guitare de Issoudun. Aujourd'hui, riche de toutes ces expériences, Lydie se consacre à son propre univers et marie toutes ses expériences, accompagnée de grands talents tels que Juan Manuel Cortes aux percussions, Eva Luisa à la danse.
 

JUAN MANUEL CORTES - Percusionniste
Son parcours est un tourbillon incessant. Il écume les grandes scènes, dialogue avec de nombreux artistes, puis reprend sans transiger sa quête d’un flamenco absolu. Profond et intraitable sur la tradition, d’une exigence parfois effrayante, Juan Manuel est un compositeur raffiné, un interprète racé, énergique, un orfèvre du « compas », capable d’enchainer avec finesse et subtilité tout l’éventail du répertoire flamenco. Pédagogue passionné, Juan Manuel ose le pari de dénouer clairement, avec nombre d’illustrations sonores et de supports visuels, quelques-uns des mystères propres au flamenco. Il décrypte les formes musicales et nous guide dans le labyrinthe des divers styles du flamenco.
www.compagnieluisa.com

EVA LUISA

Danseuse, chorégraphe, et professeur, Eva Luisa  a du flamenco une vision très ouverte, à la fois traditionnelle et stylisée. Sa formation commence en France en 1996 et se poursuit à Séville auprès de grands artistes que sont Andrés Marín, Belen Maya, Pastora Galván, Andrés Peña, ou encore Eva Yerbabuena. Eva Luisa fonde en 2007  la  compagnie Luisa avec Juan Manuel Cortes, pour laquelle elle dirige et produit des spectacles traditionnels  tel que : « Flamenco por Dentro », « Autrefois nous étions des oiseaux », (spectacle jeune public), « Mujeres en Cuadro » (qui remporte le prix « jeunes espoirs du flamenco » au Festival international de flamenco de Genève), « Acuérdate » et  d’autres plus expérimentaux comme « N°5 PDF », « A fleur de peau » ou encore « Luisa cube ». Ces différents spectacles ont intégré  des  festivals prestigieux tels que celui de Nîmes, Arte flamenco de Mont de Marsan , Rivesaltes ou encore Comme un Festival à Toulouse, et des programmations ponctuelles dans de nombreuses villes de France et d’Europe. Une création vidéo (réalisée par Prisca B.) a vu le jour en 2013, « Diálogo con la Muerte »,
une réflexion sur la Mort en 3 opus. Les 2 prochains sont en cours de réalisation.
La compagnie Luisa s’entoure d’artistes de grande renommée venus de France et d’Espagne comme Alberto García, Niño de Elche, Pedro « El Picante »,Antonio Moya, Mariano Campallo, Cristobal Corbel, Matias Lopez « El Mati » pour n’en citer que quelques un. Eva Luisa participe également à d’autres créations telles que celles du compositeur et chanteur  Vicente Pradal « Del Flamenco a Lorca », récemment étrenné en 2015 et prochainement, « Medianoche », programmé dans de nombreuses Scènes Nationales.  Eva Luisa intègre également  en 2015 la compagnie « La Cueva de los flamencos » , et participe au spectacle de la guitariste Lydie Fuerte « Una » et du pianiste Rafael Pradal « Cuartet ».

PALOMA PRADAL

Paloma Pradal est une jeune chanteuse et danseuse née d'une mère gitane et d'un père artiste espagnol reconnu. Dès sa plus jeune enfance, elle est immergée dans un milieu musical d'une grande richesse. Elle y découvre toute la poésie hispanophone, le Flamenco, la passion de la musique, de la scène et de la danse. Toute jeune, Paloma se fait un nom dans la musique. La solidité de sa technique, la maturité de sa voix et la puissance de sa personnalité laisse bouche-bée les connaisseurs du genre
et renverse systématiquement le public.